L’ACG publie un rapport sur les répercussions de l’électrification axée sur les politiques au Canada

Aujourd’hui, l’Association canadienne du gaz (ACG) a publié l’étude intitulée Impacts of Policy Driven Electrification in Canada. Préparée par ICF, l’étude évalue quatre scénarios permettant de quantifier les effets, les exigences et les coûts qu’aurait l’électrification d’environ 40 à 50 % de plus de la consommation d’énergie sur la capacité de production, l’infrastructure de distribution d’électricité, la capacité à répondre à la demande de pointe, la réduction des émissions et l’abordabilité de l’énergie. L’étude montre clairement ce qui suit :

L’électrification nécessitera une construction massive de nouvelles infrastructures.

  • À l’heure actuelle, seulement 20 % des besoins énergétiques du Canada sont comblés par l’électricité. Selon l’analyse d’ICF, le passage à l’électricité nécessiterait une augmentation de la capacité de production de 141 gigawatts (GW) aujourd’hui à entre 278 GW et 422 GW d’ici 2050, en fonction de la stratégie d’électrification déployée. Cela représente presque le triple de la capacité de production nécessaire pour répondre à la demande de pointe du système énergétique.

L’infrastructure nécessaire sera extrêmement coûteuse.

  • L’expansion, ainsi que les coûts différentiels connexes de l’énergie, de l’adoption des technologies électriques, des nouvelles infrastructures de transport et du gaz naturel renouvelable (GNR) pourraient faire augmenter les coûts énergétiques nationaux entre 580 milliards de dollars à 1,4 billion sur une période de 30 ans, de 2020 à 2050.

Les dépenses pour le ménage canadien moyen seront importantes.

  • Le coût équivaut à une augmentation des dépenses moyennes des ménages canadiens de 1 300 $ à 3 200 $ par année. Les besoins en capacité et les coûts connexes pourraient être beaucoup plus élevés sans les hypothèses audacieuses de l’étude concernant l’amélioration des technologies électriques (p. ex., les thermopompes) et les fortes réductions des charges de chauffage des bâtiments résidentiels et commerciaux. En d’autres termes, il s’agit d’hypothèses prudentes.

Les objectifs de la politique environnementale peuvent être poursuivis à un coût nettement inférieur grâce à une approche multi-réseaux qui intègre des solutions de gaz naturel au réseau électrique plutôt qu’une option exclusivement électrique.

  • Les politiques de réduction des GES qui favorisent entièrement l’électricité par rapport aux approches multi-réseaux sont beaucoup plus coûteuses (289 $/tCO2 pour l’électricité seule contre 129 $/tCO2 pour les réseaux intégrés). Les réseaux actuels de gaz naturel et d’électricité du Canada et l’infrastructure existante peuvent être optimisés pour offrir une solution fiable, abordable et à faibles émissions.

Le but du présent rapport est de contribuer à mieux éclairer le discours public sur les options pour l’avenir énergétique du Canada. Ce qui ressort clairement de la recherche, c’est que le coût de l’électrification de certaines parties de l’économie canadienne sera extrêmement élevé. Plus important encore, les voies qui tirent parti des réseaux de gaz naturel et d’électricité peuvent permettre d’importantes réductions des émissions à un coût beaucoup plus abordable. À mesure que nous irons de l’avant, l’industrie canadienne de distribution du gaz naturel s’engage à proposer des solutions rentables qui aideront le Canada à atteindre ses objectifs environnementaux, tout en demeurant économiquement concurrentiel. Pour plus de détails sur cette étude, visitez le Lien.

Citations

« L’ACG croit que des études comme celle-ci sont nécessaires si nous voulons avoir une discussion éclairée sur les options en matière de politique énergétique et leurs conséquences pour les Canadiens. Il est trop facile pour les décideurs de faire des déclarations audacieuses sur ce à quoi pourrait ressembler une filière énergétique sans jamais expliquer ce que cela implique et ce que cela coûtera aux travailleurs canadiens. »

Timothy M. Egan, président-directeur général, Association canadienne du gaz


« Bon nombre de mes collègues autour de la table du Conseil dirigent des sociétés intégrées de gaz et d’électricité, et nous avons tous un grand défi à relever pour essayer de répondre aux besoins énergétiques des Canadiens d’une manière qui soit écologique, fiable et abordable. Des études comme celle-ci nous aident à mieux connaître ces défis afin de mieux répondre aux besoins de nos clients. Nous espérons que cette étude alimentera un débat plus éclairé sur l’énergie dans notre pays. »

Leigh Ann Shoji-Lee, présidente, Pacific Northern Gas, présidente, Conseil d’administration, Association canadienne du gaz


« Le remplacement de combustible et les transitions d’énergie sont difficiles à réaliser. L’expérience de l’industrie du véhicule au gaz naturel au cours de la dernière décennie dans le secteur des transports fait ressortir le rôle central du coût et de l’abordabilité dans le soutien de ces transitions. Le présent rapport donne un aperçu réaliste des répercussions sur les coûts et des véritables défis qui doivent être relevés au niveau de la chaîne d’approvisionnement si le Canada veut atteindre ses objectifs de réduction des émissions. »

Bruce Winchester, directeur exécutif, Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel

À propos de l’ACG

L’Association canadienne du gaz (ACG) est le porte-parole du secteur de la distribution du gaz naturel au Canada. Ses membres sont des distributeurs, des transporteurs, des fabricants d’équipement et des fournisseurs d’autres services. Le gaz naturel occupe une place centrale dans le paysage énergétique canadien, car il répond à 35 % des besoins énergétiques du pays. Aujourd’hui, plus de 7 millions de clients représentant les deux tiers des Canadiens utilisent le gaz naturel pour chauffer et alimenter en énergie les maisons, les appartements, les immeubles, les entreprises, les hôpitaux et les écoles.

Liens rapides

Rapport : Impacts of Policy Driven Electrification in Canada – (En anglais seulement)
Infographe : Infographe sur l’électrification
Le site web : Association Canadienne du Gaz
Twitter : @CGA_ACG
LinkedIn: Canadian Gas Association

Pour de plus amples renseignements, communiquez avec :

Aysha Raad
Directrice des communications
Association canadienne du gaz
613-748-0057 x310
araad@www.cga.ca

Communiqués de presse récents

L’industrie canadienne de la livraison de gaz naturel appelle à une coopération nationale pour profiter des possibilités qu’offre l’hydrogène

L’industrie canadienne de la livraison de gaz naturel est prête à jouer un rôle de premier plan dans l’intégration de l’hydrogène dans le système énergétique canadien. Aujourd’hui, nous invitons tous les échelons de gouvernement à…

L’ACG décerne à SaskEnergy le prix Michael Mulcahy pour l’excellence et l’innovation en matière de service à la clientèle

L’Association canadienne du gaz (ACG) est heureuse de décerner à SaskEnergy Inc. le deuxième prix annuel Michael Mulcahy pour l’excellence et l’innovation en matière de service et de soins à la clientèle (prix Mulcahy). Le…