L’Association canadienne du gaz affirme que le gouvernement du Canada enlève aux Canadiens la possibilité de faire un choix en matière énergétique avec son nouveau programme de la Subvention canadienne pour des maisons plus vertes

M. Timothy M. Egan, président-directeur général de l’Association canadienne du gaz (ACG) et président du fonds GNFI – Société d’investissement, a remis une lettre ouverte au premier ministre Justin Trudeau, en y demandant des modifications au programme de la Subvention canadienne pour des maisons plus vertes.

Dans sa lettre au premier ministre, l’ACG affirme que ce programme « ne donne pas aux Canadiens la possibilité de faire un choix en matière énergétique » [traduction] dans ses critères d’admissibilité à la subvention canadienne visant à accroître l’efficacité énergétique de leur maison.

Dans leur version actuelle, les critères d’admissibilité excluent toute technologie alimentée au gaz naturel ou reposant sur une infrastructure gazeuse. Pourtant, aucune modification n’est nécessaire sur les appareils au gaz naturel pour que ceux-ci puissent être alimentés au gaz naturel renouvelable (GNR) à émission nette nulle. De plus, on s’attend à ce que la plupart des appareils au gaz naturel puissent être alimentés avec des mélanges de gaz naturel et d’hydrogène, sans avoir à leur apporter des modifications ou en leur apportant des modifications minimes. Cette exclusion est un signal du gouvernement du Canada selon lequel la solution énergétique la plus fiable et la plus rentable du pays n’est pas admissible lorsque les Canadiens cherchent de l’aide dans leurs investissements pour accroître leur efficacité énergétique.

Dans sa lettre, M. Egan déclare : « Dans leur forme actuelle, les critères de ce programme signalent aux Canadiens que le gouvernement fédéral rend obligatoire l’usage du réseau électrique et qu’il utilisera l’argent des contribuables pour aider les citoyens à investir dans les technologies électriques – des technologies qui entraîneraient une dépendance au réseau électrique, en excluant les autres réseaux énergétiques, malgré le fait que le réseau électrique soit moins fiable et habituellement plus coûteux. » [Traduction]

L’industrie de l’approvisionnement en gaz naturel du Canada est un chef de file en matière d’efficacité énergétique depuis plusieurs décennies, et les millions de dollars investis annuellement dans des programmes connexes constitueraient un levier important pour le programme de la Subvention canadienne pour des maisons plus vertes. Aujourd’hui, l’efficacité moyenne des appareils de chauffage est supérieure à 90 %, et les améliorations apportées aux appareils au gaz naturel ont permis aux Canadiens d’économiser annuellement des milliers de dollars en coûts de combustible pendant la durée de vie d’un appareil de chauffage, tout en réduisant les émissions.

En outre, le développement des pompes à chaleur au gaz naturel représente également une technologie qui peut permettre de réaliser d’importantes économies de coûts et de combustibles, tout en étant fiable et favorable à une réduction des émissions. Les pompes à chaleur au gaz sont également conçues pour être alimentées par divers combustibles, y compris le GNR et l’hydrogène.

L’ACG et ses membres travaillent en étroite collaboration avec les représentants du gouvernement fédéral à l’avancement de ces technologies du gaz naturel et à la mise en œuvre de la Stratégie canadienne pour l’hydrogène, publiée en décembre 2020 par Ressources naturelles Canada (RNCan). L’industrie croit que les restrictions imposées par le programme de la Subvention canadienne pour des maisons plus vertes mineront tout ce travail de coopération et gâcheront ainsi une occasion d’aider des millions de Canadiens.

L’ACG conclut sa lettre en demandant « au gouvernement du Canada de revoir la conception de son programme et de s’assurer que les solutions technologiques émergentes ne sont pas arbitrairement exclues. » [Traduction]

Les filières d’énergie gazeuse, liquide et électrique existent au Canada, créant un marché de l’énergie robuste, fiable et concurrentiel qui contribue de façon importante à la qualité de vie de la population canadienne. L’ACG croit que les Canadiens méritent d’avoir la possibilité de choisir leur propre filière énergétique et que la meilleure façon d’atteindre les objectifs environnementaux, comme la réduction des émissions, est d’encourager toutes les filières à atteindre une meilleure performance environnementale, plutôt que de choisir un réseau particulier d’approvisionnement en énergie.

L’ACG est en faveur de la tenue d’une conversation constructive avec le gouvernement du Canada sur le rôle que l’industrie de l’approvisionnement en gaz naturel peut continuer à jouer dans l’amélioration des programmes d’efficacité énergétique pour les Canadiens, ainsi que sur le rôle de l’énergie et des technologies gazeuses dans l’avenir énergétique du Canada.

La lettre ouverte est accessible ici.

À propos de l’Association canadienne du gaz
L’Association canadienne du gaz (ACG) est la porte-parole du secteur canadien de la livraison du gaz naturel. Elle compte parmi ses membres des entreprises de distribution et de transmission du gaz naturel ainsi que des fabricants d’équipement et des fournisseurs du secteur. Nos entreprises de services publics membres sont actives dans huit provinces et un territoire et répondent à 35 % des besoins énergétiques des Canadiens grâce à un réseau de plus de 566 000 kilomètres d’infrastructures souterraines. Ces infrastructures peuvent également servir à fournir des gaz renouvelables, notamment du gaz naturel renouvelable et de l’hydrogène, afin de contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre au Canada. Aujourd’hui, plus de 7,2 millions d’abonnés, représentant environ deux tiers des Canadiens, ont recours au gaz naturel comme source propre, abordable et fiable de chauffage et de production d’énergie. L’ACG est propriétaire de la société Entreprises ACG inc., laquelle est propriétaire du fonds GNFI – Société d’investissement.

Demandes de renseignements des médias :
Aysha Raad
Directrice des communications
Association canadienne du gaz
613-748-0057
araad@cga.ca

Communiqués de presse récents

L’ACG remet à SaskEnergy le Prix Michael Mulcahy d’excellence en matière d’assistance à la clientèle, d’innovation et de service

L’Association canadienne du gaz (ACG) est heureuse de décerner à SaskEnergy Inc. le Prix Michael Mulcahy d’excellence en matière d’assistance à la clientèle, d’innovation et de service (prix Mulcahy) pour son Carbon Monoxide Safety Portfolio (portefeuille de sécurité relatif…

QUEST, l’ACG et l’ACB publient un manuel national sur le gaz naturel renouvelable à l’intention des municipalités canadiennes

Aujourd’hui, QUEST, l’Association canadienne du gaz (ACG) et l’Association canadienne du biogaz (ACB) ont publié le National Renewable Natural Gas (RNG) Handbook for Canadian Municipalities [manuel national sur le gaz naturel renouvelable (GNR) à l’intention des municipalités canadiennes]. Le GNR (c.-à-d. le biométhane) est…