QUEST, l’ACG et l’ACB publient un manuel national sur le gaz naturel renouvelable à l’intention des municipalités canadiennes

Aujourd’hui, QUESTl’Association canadienne du gaz (ACG) et l’Association canadienne du biogaz (ACB) ont publié le National Renewable Natural Gas (RNG) Handbook for Canadian Municipalities [manuel national sur le gaz naturel renouvelable (GNR) à l’intention des municipalités canadiennes].

Le GNR (c.-à-d. le biométhane) est un biogaz amélioré produit à partir de déchets organiques provenant de fermes, de forêts, de décharges et de stations d’épuration des eaux. Le gaz est capté, nettoyé, puis injecté dans les pipelines pour être utilisé de la même façon que le gaz naturel provenant d’une autre source.

Étant donné la disponibilité du biogaz, les municipalités peuvent être en excellente position pour mettre en place des réseaux de GNR. Le GNR offre une occasion unique non seulement de s’attaquer aux émissions de GES et d’améliorer la qualité de l’air local, mais aussi de faire progresser une économie circulaire au sein des municipalités canadiennes. Lorsqu’il est adopté à l’échelle municipale, le GNR peut être utilisé dans les réseaux de distribution des services publics de gaz locaux, étant donné sa similarité chimique avec le gaz naturel fossile.

« Comme les collectivités canadiennes représentent 60 % de l’utilisation finale de l’énergie et produisent 50 % des émissions, elles ont une belle occasion de contribuer aux objectifs de réduction des émissions du Canada »,  a déclaré Tonja Leach, directrice générale de QUEST. « Les collectivités et régions énergétiques intelligentes qui exploitent leurs flux de déchets en guise d’intrants énergétiques à faibles émissions, comme le GNR, contribuent directement à la réduction des émissions, bénéficient d’un air local de meilleure qualité, appuient la croissance économique locale et favorisent la création d’emplois. » [Traduction]

Aujourd’hui, le gaz naturel répond à 35 % des besoins énergétiques des Canadiens grâce à un réseau d’infrastructures souterraines de classe mondiale. « En intégrant le GNR au réseau d’approvisionnement en gaz naturel, il est possible de réduire significativement les émissions en utilisant l’un des carburants renouvelables les plus abordables, tout en continuant à fournir aux Canadiens l’énergie fiable sur laquelle ils peuvent compter dans leur vie quotidienne », a déclaré Timothy M. Egan, président et chef de la direction de l’Association canadienne du gaz. « L’industrie canadienne de l’approvisionnement en gaz naturel s’est engagée à travailler avec les communautés dans tout le pays pour maximiser les opportunités de développement environnemental et économique qui peuvent découler de l’essor du GNR. » [Traduction]

Idéal pour les responsables et le personnel des municipalités, le manuel sur le GNR porte sur les sources, la production et les bienfaits du GNR, puis donne un aperçu de la planification et de la mise en œuvre des projets de GNR.

« Comme le Canada n’exploite que 13 % de ses ressources en biogaz, il existe un potentiel important pour les municipalités de réduire les GES en convertissant les déchets alimentaires et organiques en produits à valeur ajoutée, comme le GNR », a déclaré Jennifer Green, directrice générale de l’Association canadienne du biogaz. « Le biogaz et le GNR peuvent miser sur les infrastructures existantes, comme les installations de traitement des eaux usées, les décharges et les gazoducs, pour gérer les déchets et favoriser une économie circulaire. » [Traduction]

Le contenu énergétique du GNR se situe dans une fourchette de 36,0 à 41,3 MJ/m3, et ses autres constituants respectent les limites acceptables du réseau de distribution de gaz naturel. Les municipalités sont encouragées à s’adresser à leur compagnie de gaz locale afin de connaître les spécifications requises pour injecter du GNR dans leur réseau de gaz.

QUEST, l’ACG et l’ACB organiseront un webinaire le 25 mai prochain pour présenter le manuel et expliquer comment les municipalités canadiennes peuvent profiter du GNR.

CITATIONS

« Comme les collectivités canadiennes représentent 60 % de l’utilisation finale de l’énergie et produisent 50 % des émissions, elles ont une belle occasion de contribuer aux objectifs de réduction des émissions du Canada. Les collectivités et régions énergétiques intelligentes qui exploitent leurs flux de déchets en guise d’intrants énergétiques à faibles émissions, comme le GNR, contribuent directement à la réduction des émissions, bénéficient d’un air local de meilleure qualité, appuient la croissance économique locale et favorisent la création d’emplois. » [Traduction]

– Tonja Leach, directrice générale de QUEST


« En intégrant le GNR au réseau d’approvisionnement en gaz naturel, il est possible de réduire significativement les émissions en utilisant l’un des carburants renouvelables les plus abordables, tout en continuant à fournir aux Canadiens l’énergie fiable sur laquelle ils peuvent compter dans leur vie quotidienne. L’industrie canadienne de l’approvisionnement en gaz naturel s’est engagée à travailler avec les communautés dans tout le pays pour maximiser les opportunités de développement environnemental et économique qui peuvent découler de l’essor du GNR. » [Traduction]

– Timothy M. Egan, président et chef de la direction de l’Association canadienne du gaz


« Comme le Canada n’exploite que 13 % de ses ressources en biogaz, il existe un potentiel important pour les municipalités de réduire les GES en convertissant les déchets alimentaires et organiques en produits à valeur ajoutée, comme le GNR. Le biogaz et le GNR peuvent miser sur les infrastructures existantes, comme les installations de traitement des eaux usées, les décharges et les gazoducs, pour gérer les déchets et favoriser une économie circulaire. » [Traduction]

– Jennifer Green, directrice générale de l’Association canadienne du biogaz

LIENS
Inscrivez-vous au webinaire
Manuel du GNR

À propos de QUEST
QUEST est une organisation non-gouvernementale qui s’applique à accélérer l’adoption de systèmes énergétiques efficaces et intégrés à l’échelle communautaire, en informant les décideurs, en les accompagnant dans leur projet, et en les mettant en réseau. QUEST conduit des recherches, communique sur les pratiques exemplaires, et réunit et fait échanger les leaders du gouvernement, des services publics, du secteur privé et de la collectivité. QUEST travaille également avec les autorités locales pour mettre en œuvre des solutions adaptées sur le terrain. QUEST fonde toutes ses activités sur le concept de collectivités écoénergétiques intelligentes, qui est l’objectif ultime de l’organisation.

À propos de l’Association canadienne du gaz
L’Association canadienne du gaz (ACG) est la porte-parole du secteur canadien de la livraison du gaz naturel. Elle compte parmi ses membres des entreprises de distribution et de transmission du gaz naturel ainsi que des fabricants d’équipement et des fournisseurs du secteur. Nos entreprises de services publics membres sont actives dans huit provinces et un territoire et répondent à 35 % des besoins énergétiques des Canadiens grâce à un réseau de plus de 566 000 kilomètres d’infrastructures souterraines. Ces infrastructures peuvent également servir à fournir des gaz renouvelables, notamment du gaz naturel renouvelable et de l’hydrogène, afin de contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre au Canada. Aujourd’hui, plus de 7,2 millions d’abonnés, représentant environ deux tiers des Canadiens, ont recours au gaz naturel comme source propre, abordable et fiable de chauffage et de production d’énergie.

À propos de l’Association canadienne du biogaz
L’Association canadienne du biogaz (ACB) est un organisme industriel dirigé par ses membres qui vise à permettre à l’industrie du biogaz et du GNR d’atteindre son plein potentiel au Canada. Avec plus de 150 membres représentant des agriculteurs, des municipalités, des concepteurs de technologies, des experts-conseils, des services publics, des sociétés de financement et d’assurance et d’autres organismes du secteur, l’ACB offre une perspective multidisciplinaire bien intégrée pour faire valoir des opportunités, des programmes et des politiques, ainsi que pour informer, sensibiliser et aider à mettre en relation des entreprises et des personnes partageant les mêmes idées et souhaitant réduire davantage les émissions de gaz à effet de serre et accroître l’extraction d’énergie propre à partir des ressources en biogaz et en GNR du Canada.

Demandes de renseignements des médias :
Aysha Raad
Directrice des communications
Association canadienne du gaz
613-748-0057
araad@cga.ca

Communiqués de presse récents

Renforcer la cybersécurité pour protéger les systèmes de distribution de gaz naturel du Canada

La cybersécurité est un outil essentiel à la protection des citoyens, de l’information, de l’économie et des infrastructures du Canada. Or, jamais les besoins n’ont été aussi grands à ce chapitre, car les menaces évoluent…

L’ACG remet à SaskEnergy le Prix Michael Mulcahy d’excellence en matière d’assistance à la clientèle, d’innovation et de service

L’Association canadienne du gaz (ACG) est heureuse de décerner à SaskEnergy Inc. le Prix Michael Mulcahy d’excellence en matière d’assistance à la clientèle, d’innovation et de service (prix Mulcahy) pour son Carbon Monoxide Safety Portfolio (portefeuille de sécurité relatif…