Nous sommes en vie et aiderons le Canada à se rétablir

Certains politiciens fédéraux ont décrit le secteur pétrolier et gazier comme étant mort. Au nom de la portion de la distribution en aval du gaz naturel du secteur, l’Association canadienne du gaz souhaite répondre.

Représentant 36 % de l’utilisation finale de l’énergie du Canada et en voie d’atteindre (selon la Régie canadienne de l’énergie) 40 % d’ici 2035, le secteur du gaz naturel est loin d’avoir rendu son dernier souffle.

Notre secteur distribue chaque jour de l’énergie à plus de 20 millions de Canadiens. Nous offrons au Canada l’énergie la plus abordable et fiable et répondons à près du double de la demande en électricité. Nous faisons épargner à des millions de familles canadiennes des centaines de dollars par mois. Nous maintenons la compétitivité de centaines d’installations commerciales et industrielles, malgré une taxation grandissante.

Nous sommes très fiables, toujours en service lors de grosses tempêtes qui mettent hors service les réseaux électriques — ces mêmes réseaux proposés pour remplacer les carburants pétroliers et le gaz naturel. En fait, nous travaillons étroitement avec ces réseaux, et le gaz naturel est de plus en plus utilisé pour produire de l’électricité et appuyer les énergies renouvelables intermittentes. Nous améliorons constamment notre rendement, atteignons les objectifs d’efficacité, réduisons les émissions, élaborons de nouvelles applications technologiques novatrices, etc.

Le Canada utilise les carburants gazeux sous une forme ou une autre depuis plus de 150 ans, et nous disposons d’un approvisionnement pour des centaines d’années à venir. En fait, la quantité de cette ressource augmente, puisque nous utilisons celle que nous avons de manière plus efficace et nous trouvons de nouvelles façons d’accéder à des carburants conventionnels et non conventionnels. Par ailleurs, nous exploitons le gaz naturel et l’hydrogène renouvelables en tant que carburants gazeux sans émission pour les foyers, les entreprises et les industries du Canada.

Lorsqu’on laisse entendre que la pandémie de COVID-19 est une occasion de mettre fin à l’utilisation de l’atout concurrentiel énorme que sont le gaz naturel et son infrastructure de distribution, on frappe sur les Canadiens — tous les Canadiens, parce que tous les Canadiens en profitent — déjà affaiblis. C’est au mieux naïf, mais il est plus juste de dire que cela témoigne de la mesure dans laquelle certains membres de la classe politique sont déconnectés de ce qui fait que notre pays va bien et de l’exemple que nous sommes pour le monde entier.

La COVID-19 est un terrible fléau, mais le secteur du gaz naturel continue de fonctionner et est prêt à alimenter le rétablissement. Les travailleurs du secteur du gaz naturel sont des travailleurs essentiels de première ligne — selon la définition du gouvernement du Canada — et ils tirent une grande fierté de leur capacité de travailler dans l’adversité. Ils préféreraient que cette adversité ne vienne pas de politiciens dont ils aident à garantir leur gagne‑pain, mais tel est le prix de faire partie du secteur de l’énergie du Canada en ces temps étranges.

Nous recommandons fortement que les Canadiens, y compris les députés, examinent les faits sur l’énergie. Nous en présentons sur notre site Web et dans le Cahier d’information sur le gaz naturel, publié récemment par l’Association canadienne du gaz, que vous trouverez ici.

Merci,

Timothy M. Egan
Président et directeur général
Association canadienne du gaz

PDF disponible ici.

Lettres et soumissions récentes

Les travailleurs des services essentiels ne sont pas à l’abri d’atteintes à la santé mentale

Francis Bradley, président-directeur général, Association canadienne de l’électricité, co-auteur Timothy M. Egan, président-directeur général, Association canadienne du gaz, co-auteur Nous vivons une époque à la fois extraordinaire et stressante. Dans les communautés à travers le…

Association canadienne du gaz : L’avis de la CBC sur le chauffage domestique est irresponsable et incomplet

L’article « Goodbye gas furnaces? Why electrification is the future of home heating » d’Emily Chung publié le 20 janvier 2020 sur CBC online est irresponsable et incomplet dans sa description de la production d’énergie. Si l’auteur…